Vertou Football. « Allo ! Kiné, bobo » à l'USSA

Depuis quatre saisons, le club vertavien fait appel à des kinésithérapeutes de la ville pour soigner, prévenir les blessures et remettre sur pied ses joueurs du groupe seniors.

09/03/2017 à 11:57 par vincent.malboeuf

Fanny Beasse (à gauche) et Nicolas Le Briez (à droite) interviennent à chaque match à domicile du groupe CFA 2. -
Les kinés Fanny Beasse (à gauche) et Nicolas Le Briez (à droite) interviennent à chaque match à domicile du groupe CFA 2.

« Je les croise tous les jours. » Dans son cabinet situé à la Vertonne, le masseur-kinésitérapeuthe Nicolas Le Briez reçoit au quotidien au moins un joueur de l’USSA Vertou. Avec Fanny Beasse, sa suppléante, il ne chôme pas depuis le début de saison du club de CFA 2. Le duo est chargé de soigner les bobos d’une trentaine de joueurs de A et B.

« Il y a une vraie volonté de structurer au club, ce secteur-là en particulier, explique Nicolas Le Briez. Le club m’a demandé si je pouvais intégrer leur staff technique. Comme je recevais déjà des joueurs par le passé, je n’ai pu qu’accepter. »

« En première ligne »

Le kiné professionnel, qui ne voulait pas assumer cette tâche seul, a un rôle bien défini.

« On est en relation plusieurs fois par jour avec Alban (Atonatty) et Yvonnick (Sidaner), les deux coachs, pour faire le point sur la nature de la blessure, son évolution et sur la guérison du joueur. On est en première ligne, toujours en urgence sur des blessures fraîches et aiguës par exemple. »

Chaque match à domicile de CFA 2, au moins un des deux kinés est présent sur le banc de touche. Prêt à intervenir sur le terrain en cas de choc. Pour les rencontres à l’extérieur, c’est différent. « On ne se déplace pas mais, avant leur départ en bus, on intervient pour mettre les strapps aux joueurs qui en ont besoin. »

Le plein de blessés début novembre

Actuellement, « sept à huit joueurs » sont touchés au sein du groupe A et B. Il y en avait 13 début novembre. Le pic de la saison. C’est à ce moment-là que se blesse gravement Alexis Raud (ligaments croisés). « On l’a pris en main juste après son opération. Le ligament a été réparé chirurgicalement. A nous de tout faire pour l’aider à retrouver toute sa fonctionnalité, au niveau de ses appuis, et sa force musculaire. »

Cette blessure est arrivée un soir de match aux Echalonnières, sur le synthétique si décrié par les acteurs du foot.

« On retrouve un peu plus de lésions musculaires à cause de ce terrain. C’est assez flagrant. Ce sont les principales blessures avec les lésions traumatiques, type entorse. »

Le kiné vertavien ne s’occupe pas que de l’USSA Vertou. Il soigne aussi les bobos de l’équipe de foot des pompiers du Grand Ouest, qui va disputer les Jeux mondiaux à Los Angeles cet été.

44120 Vertou

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image
Présidentielles 2017

Votre journal cette semaine

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter